Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

recherche_outil_pedagogique Rechercher un outil pédagogique

Petit texte d’explication sur ce que cette recherche permet de trouver et à qui elle est destinée.

 

Collège culture

Collège Paul-Valéry
  • 26000 - Valence
  • Etablissementscolaire

Partenaire(s)

  • Collège de Wodobéré (Sénégal).
  • Conseil général de la Drôme (programme collèges culture).
  • ADOS (Association Drôme Ourosogui Sénégal).
  • Association ASDA regroupant des Sénégalais résidant en Drôme et Ardèche.

Thème(s)

  • Culture

Niveau(x) d’enseignement

  • College

>> 6ème

Diciplines associées

  • voc_histoire_geo
  • voc_francais
  • voc_arts_plastiques

+ Langues vivantes : anglais

Description du projet/action/activités

Calendrier

  • Une première année sur les coutumes et les traditions.
  • Une deuxième année sur les contes et la citoyenneté internationale.
  • Une troisième année sur l’éco-citoyenneté.

 

Exemples d'activités

  • Un exercice d’association d’idées autour des mots "culture", "Afrique" et "Sénégal". Les élèves doivent associer des idées, des mots, des expressions, des sentiments et des définitions. Exemple de définition : "La culture est une fleur que je cueille dans le jardin de l’autre pour embellir le mien".
  • Jeu d’appariement d’images et de photos représentant des paysages et des habitations en Europe et en Afrique, que les élèves doivent classer.
  • L’arbre à valeurs. Cette activité consiste à dessiner un arbre et à y placer des expressions suivant la valeur qu’elles ont dans les deux cultures. Exemple : je cède ma place à une personne âgée à une valeur 10 en Afrique et une valeur 3 ou 4 en France.
  • Un jeu de rôle pour mettre en scène un conte.
  • Un échange par visio-conférences organisé au CDDP (Centre départemental de documentation pédagogique) de la Drôme entre élèves et avec le principal et un enseignant du Sénégal. Les élèves drômois ont pu voir ceux de Wodobéré, répondre à leurs questions et en poser.
  • Un travail des deux établissements français et sénégalais sur les contes "Cendrillon et Coumba l’orpheline".
  • Un échange de courriers entre élèves.
  • Une visite du musée africain de Lyon.
  • Une enseignante s’est rendue dans les quartiers où vivent les familles des collégiens pour faire le marché avec les parents et leur présenter le projet en prenant le temps de l’explication. 
  • Diverses séances étaient animées par ADOS : présentation du contexte sénégalais, texte d’Abigaël autour des valeurs, carte de Peters, visionnage de courtes vidéos telles que "Au Sénégal les jeunes bougent" et de modules pédagogiques tels que "De la ville au village", etc.
  • La participation de l’ASDA consistait en des interventions dans la classe pour apporter de l’authenticité et répondre aux questions des élèves. L’association a aussi préparé des spécialités culinaires sénégalaises dégustées lors de l’apéritif interculturel de clôture des activités.

Valorisation

Une restitution a eu  lieu au collège en fin d’année scolaire suivie d’un apéritif interculturel. Chaque parent devait venir en tenue traditionnelle et avec des plats typiques. Un film est déposé sur le site du CDDP de la Drôme, montrant la dimension interculturelle du projet. 

Nombre d'élèves, d'enseignants et personnels concernés / participants

>> Vingt-huit élèves et quatre enseignants et une documentaliste

Durée du projet

3 ans

Objectifs pédagogiques

  • Créer un pont entre l'Afrique et la France,
  • Découvrir d'autres modes de vie,
  • Amener l'élève à se connaître lui-même pour accepter l'autre,
  • Faire baisser les tensions.

Effets produits

  • L’enthousiasme des élèves, leur mobilisation, leur participation et l’assiduité à toutes les activités.
  • Le dialogue s’est accru entre eux et avec leurs enseignants, avec une tension moindre.
  • Les élèves se sont échangé des objets de leurs différents pays d’origine.
  • Les parents sont venus à l’apéritif interculturel de clôture, ont discuté entre eux et avec l’administration du collège. Ils ont même apporté des spécialités de leur pays d’origine. Beaucoup d’entre deux n'osent pas franchir la porte du collège à cause de la barrière linguistique.

Eléments qui relèvent le plus de l'EDDSI* *éducation au développement durable et à la solidarité internationale

  • L’ouverture à une culture du Sud.
  • Le même travail a été accompli au sein du collège partenaire.
  • Le projet permet la prise de conscience de la diversité, des nationalités et des valeurs.
  • Le levier international pèse sur la prise de conscience de l’interdépendance. Le projet a engagé les éducateurs sur le terrain de la pédagogie du choix. La solidarité a constitué un levier pédagogique.

Commentaires

Difficultés rencontrées

L'envoi et la réception de courrier papier prend parfois du temps.